Présentation Philippe, écoutant et co-fondateur de SeConfier

philippe écoutant

En s’ouvrant à quelqu’un, on s’expose, il est important de savoir qui on a en face de soi.

De nombreuses personnes viennent échanger avec moi sur SeConfier, et je suis touché par la confiance qu’ils m’accordent chaque jour. Je souhaite à mon tour leur livrer quelques éléments sur moi.

Je m’appelle Philippe et je suis né en 1994 dans la campagne Limousine. Mes parents ont décidé d’y installer une exploitation agricole, et d’y fonder une famille nombreuse, dont je suis le cadet. A 16 ans, j’ai quitté le limousin pour venir étudier à Paris. Cela fait déjà 7 ans que j’y suis installé : après la terminale, direction la prépa, puis l’école d’ingénieur.

J’ai vécu mon enfance dans ce havre de paix du Limousin, auprès de mes frères et soeurs. En les voyant grandir, quitter la maison familiale, faire des études, trouver leur premier travail, fonder une famille, j’ai pu vivre avec eux les moments de peine comme les moments de bonheur, et prendre un peu de recul sur ce qui m’attendait.

Plusieurs membres de ma famille ont une prédisposition à la dépression. Il parait que c’est génétique ! J’ai eu moi même droit à quelques périodes particulièrement difficiles, notamment en arrivant dans les études supérieures. En quelques semaines, j’ai sombré, j’étais perdu, malheureux, angoissé, et terriblement seul. J’ai eu la chance de trouver de l’aide auprès de mes proches, et j’ai décidé de démarrer une thérapie. Elle m’a permis de rentrer véritablement dans l’âge adulte de façon sereine, de mettre en place les bases qui me servent maintenant à avancer chaque jour.

J’ai souhaité être écoutant pour donner du sens à mes actions.

J’ai eu beaucoup de chance jusqu’à maintenant, c’est une façon d’équilibrer la balance ! Et je suis convaincu que cette expérience m’apporte énormément ; chaque écoute est une rencontre, des profils atypiques, avec à chaque fois une histoire singulière.

Je vais moi-même sur SeConfier pour prendre du recul, pouvoir me libérer de certaines charges, l’anonymat aidant beaucoup. J’écris aussi, poser des mots sur mes ressentis me permet de mieux les appréhender.

J’espère que ces quelques lignes vous permettront de comprendre un peu mieux qui je suis, et de venir échanger en confiance sur SeConfier.

(Je discutais ce matin avec un ami à propos SeConfier, et des freins qui peuvent empêcher quelqu’un de s’ouvrir aux autres. Pour lui, tout est une question de confiance : avant de se confier à quelqu’un, il est important de pouvoir être certain de qui on a en face de soi. En s’ouvrant à l’autre, on fait un pari : je vais en ressortir grandi, et je ne prends pas de risque à me confier à lui.

Cela m’a fait réfléchir. J’ai aussi fait le parallèle avec une des valeurs que l’on souhaite porter avec SeConfier : il n’y a pas de hiérarchie entre un écoutant et quelqu’un qui vient se confier. C’est un échange bienveillant entre deux individus.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *